Traducteurs-interprètes

CDD Ndigueul Séne Services | ONG-Organisations internationales - Ambassades
  • Thiaroye azur, 1675 Voir sur la carte:
  • Date publication: : 8 juillet 2021
  • Expiration: : 16 juillet 2021
  • Salaire: 1CFA - 1CFA / mois
  • Postulé(s):
  • Vues: 66
Contact mail
  • Partager:

Détails

  • Expérience Moins de 1 an
  • Genre Homme/Femme
  • Spécialisation recherchée Enseignant-Formateur

Description

L’UNHCR recrute des Traducteurs-interprètes.

Contexte organisationnel et contexte général de l’affectation :

Le bureau multi-pays au Sénégal (MCO) supervise huit pays (Sénégal, Guinée, Guinée Bissau, Gambie, Sierra Leone, Bénin, Togo et Cap Vert), le MCO se donne pour mission de trouver des solutions durables pour les refugies et demandeurs d’asile dans la mesure du possible. Pour ce faire, le INHCR/MCO doit mener des entretiens avec des personnes en situation de vulnérabilité ou en besoin de protection urgente afin de mieux appréhender les difficultés auxquelles ils font face.

Pour honorer cet engagement, le MCO procède au recrutement d’interprètes afin qu’ils/elles traduisent les déclarations orales des demandeurs d’asile ou des réfugiés lors des entretiens de protection et de solutions durables.

Expertise fonctionnelle et responsabilités 

Objectif principal

Le traducteur-interprète est un professionnel qui assure : la traduction verbale consécutive des propos tenus par le demandeur d’asile ou réfugié depuis le la langue source vers la langue cible (selon la section Compétences linguistiques en bas) avec un double objectif d’exactitude et de fluidité. Il doit également traduire les propos de la personne qui fait l’entretien du français ou de l’anglais vers la langue comprise par de demandeur d’asile.

Le HCR doit constituer un groupe de plusieurs interprètes (dont 50% de femmes si possible) qui seront appelés pour travailler avec le HCR pendant les heures de bureau sur une base horaire en fonction de la durée des entretiens. Les personnes retenues, même si elles peuvent avoir une autre activité professionnelle, doivent offrir une certaine disponibilité. Le HCR veillera à ce que les interprètes soient contactés pour travailler à tour de rôle tout en tenant compte des besoins exprimés par les personnes interviewées en matière de genre et de langue.

Objectifs spécifiques 

Outre la connaissance approfondie d’au moins deux langues étrangères, le traducteur doit avoir une excellente maîtrise de la langue comprise par le demandeur, afin de réaliser des traductions fidèles et fluides où sont restituées les moindres nuances des propos d’origine. Il doit donc posséder des qualités de rigueur, d’**exigence** et une certaine curiosité (le cas échéant, il peut être amené à effectuer des recherches pour approfondir ses connaissances sur les missions du HCR, plus spécifiquement sur la DSR sous mandat et la Réinstallation). La capacité à mettre à distance ses propres jugements et valeurs moraux, afin que ceux-ci n’interfèrent pas dans le processus de traduction, est une qualité nécessaire et non négociable. L’interprète a une obligation de confidentialité, d’impartialité et de respect du code de conduite de l’UNHCR et des principes pour la prévention des abus et les exploitations sexuelles (PSEA en anglais). La probité, le professionnalisme et la disponibilité sont indispensables. **

Les interprètes travailleront en présentiel lorsqu’ils seront appelés par le HCR à la date et aux heures convenues de manière conjointe, en tout en respectant les gestes barrières préconisées dans la lutte contre la pandémie de Covid 19.

Activités

  • L’interviewer assure la conduite de l’entretien et mène l’audition de bout en bout. A ce titre, il prend la parole le premier pour présenter les participants, préciser le rôle de chacun et annoncer le déroulement de l’entretien. Il décline l’identité de l’interprète, mais indique qu’il est l’interprète en langue « X », intervenant régulièrement au HCR pour traduire oralement et est astreint à la confidentialité. L’agent d’éligibilité vérifie que la langue annoncée et utilisée est comprise et parlée par le demandeur. S’il apparaît à ce stade une difficulté linguistique, l’agent d’éligibilité interrompt l’audition, le temps nécessaire à l’UNHCR/MCO pour rechercher une solution afin d’y remédier.
  • Il veille à ce que le rythme des questions/réponses permette à l’interprète de procéder à la traduction intégrale de tous les échanges de manière consécutive sans l’interrompre. **
  • Il ne peut pas s’établir de discussion en aparté entre le demandeur d’asile et l’interprète hors de la présence de l’agent d’éligibilité.
  • L’interprète veille au cours de l’entretien à la bonne compréhension entre l’agent d’éligibilité et le demandeur d’asile et restitue les propos tenus par l’un et l’autre de manière claire, complète et précise. Il informe l’agent d’éligibilité lorsque le demandeur ne comprend pas les propos traduits. Il adopte le style, l’expression et le niveau de langue du demandeur d’asile et de l’agent d’éligibilité.
  • L’interprète traduit fidèlement les propos du demandeur et de L’agent d’éligibilité, avec rigueur, justesse et exactitude, sans ajout ou omission.
  • L’interprète n’est pas habilité à commenter le questionnement de l’agent d’éligibilité ou l’attitude du demandeur, ni à apporter des informations complémentaires.
  • L’interprète veille par son attitude, son comportement et les mots employés à une totale neutralité au regard des propos du demandeur, sans exprimer de jugement de valeur ou d’appréciation.
  • L’interprète ne pose pas de question de sa propre initiative et informe l’agent d’éligibilité si une reformulation ou précision s’avère nécessaire. Il annonce alors explicitement qu’il procède à une reformulation.
  • Pour faciliter la compréhension, l’interprète traduit à la première personne les dires du demandeur et il restitue dans toute la mesure du possible le niveau de langage et le contenu émotionnel de ses propos. L’interprète traduit dans leur intégralité les propos du demandeur et se limite à ces propos ; il ne résume ni ne commente.
  • Si l’interprète rencontre une difficulté pour traduire un terme qu’il ne connaît pas ou dont il n’est pas sûr, il en informe l’agent d’éligibilité afin d’éviter tout contresens.
  • Le cas échéant, l’interprète prend des notes pour assurer l’exactitude de la transcription (nom propre, date, lieu géographique ou sigle par ex.) d’une part et garantir la complétude de la traduction d’autre part. Il détruit ces notes en présence de l’agent d’éligibilité à l’issue de l’audition.
  • L’interprète traduit au demandeur les observations formulées à la fin de l’entretien par l’avocat ou le représentant de l’association lorsqu’ils sont présents dans le cadre fixé par les SOPs. Ces derniers ne s’adressent pas directement à l’interprète.
  • L’interprète traduit les points de procédure utiles au demandeur pour la prise de la décision qui sera rendue.
  • L’interprète quitte le local d’entretien à l’invitation de l’agent d’éligibilité, qui raccompagne le demandeur à la sortie.

Qualifications et expériences requises 

Qualifications requises

  • Formation : Diplôme universitaire en langues étrangères appliquées aux sciences humaines.
  • Expérience professionnelle : une expérience professionnelle pertinente dans une organisation humanitaire ou autre environnement similaire, de préférence dans le domaine de la traduction et de l’interprétariat en général sera appréciée.

Qualités personnelles requises 

  • Excellentes aptitudes en communication orale.
  • Solides aptitudes en communication interpersonnelle et interculturelle.
  • Sensibilisation à l’âge, au genre et à la diversité (AGD) et capacité avérée à travailler efficacement dans un environnement multiculturel.
  • Capacité à travailler efficacement sous pression et dans des situations de crise.
  • Excellentes aptitudes à écouter des récits de souffrance et à « gérer » individuellement l’émotion que cela peut susciter.

Qualifications et compétences souhaitables 

  • Expérience de travail avec des personnes vulnérables ou souffrant de traumatismes.

Compétences linguistiques : Les candidats doivent s’exprimer parfaitement en :

  • Wolof-Français
  • Wolof-Anglais
  • Anglais-Français
  • Mandingue (Sosseh)-Anglais
  • Mandingue (Sosseh)-Français
  • Peul de Gambie-Français
  • Peul de Gambie-Anglais

Le HCR constituera une liste de candidats parlant une ou plusieurs de ces combinaisons linguistiques et fera appel à eux, dès que nécessaire en fonction des besoins identifiés.

Dossier de candidature 

Les dossiers doivent comprendre :

  • Une lettre de Motivation et un Curriculum vitae ;
  • Des copies scannées des diplômes et attestations de services rendus dans le domaine de l’interprétariat et traduction ;
  • Une notice personnelle des Nations Unies (P11) à jour, signée et scannée (Document disponible sur le site : https://www.unhcr.org/how-to-apply.html

Les dossiers incomplets ne seront pas considérés

Les candidats intéressés par cette annonce doivent envoyer leurs candidatures à l’adresse électronique suivante : sendavac@unhcr.org

Seuls les candidats présélectionnés seront notifiés. Aucune demande tardive ne sera acceptée.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés ne facture aucun frais à aucune étape du processus de recrutement.

N.B. :

  • Les candidats sélectionnés seront soumis à une interview.
  • Les candidatures féminines remplissant les conditions ci-haut sont particulièrement encouragées à postuler.

Vous seriez intéressé par:

fr_FRFrench